Valérie Cohen

BEL

Valérie Cohen est née en 1968 à Bruxelles où elle vit toujours.
La légende familiale raconte que dès son premier cri, elle s’est illustrée par un tempérament d’acier mêlé à une grande douceur. Une adolescence sans trop de claquements de porte, des études de droit, trois ls… et toujours des lectures jusqu’aux petites heures du jour pour combler son ADN de pigeon voyageur et ses envies d’ailleurs.
En 2009, dans un supermarché bio, une annonce attire son attention : « Stage d’écriture à Lyon ». Une intuition, une évidence et le plaisir de partager des mots jusqu’à présent écrits dans l’intimité de son bureau. Le point de départ d’une belle aventure : elle délaisse ses activités de juriste et troque ses codes civils pour des livres de développement personnel. Psychogénéalogie, reiki, biodanza,… ses passions sont nombreuses et l’éloignent un peu plus des contrats d’emphytéose. Elle découvre la richesse du hic et nunc et l’apprivoise doucement…
Elle se nourrit de ses rencontres, apprend, grandit… et écrit.

Des guides de tourisme destinés aux familles (Le Petit vadrouilleur, Éditions Clair de Lettre), des publicités pour poudre à lessiver ou des discours pour managers introvertis. Des articles pour la presse féminine où elle aura, notamment, la lourde tâche de tester des restaurants et des hôtels. Des dossiers de presse et des articles de divulgation médicale. Autant d’écrits hétéroclites vécus comme de joyeux apprentissages. Mais une fois encore, cet écolage la lasse. L’envie de sortir du cadre et du nombre de signes imposés la taraude. L’audace d’écrire des histoires la rattrape et ne la quitte désormais plus.

Tous les matins, face au vert de son jardin, Valérie Cohen écrit. Des récits tendres, lucides, foncièrement positifs qui abordent des problématiques liées à l’intime, à l’humain qu’elle aime tant. Les petites histoires qui jalonnent la Grande. La mort, les valises familiales portées malgré soi, le désir féminin, les synchronicités : autant de thèmes abordés dans ses cinq romans dont les quatre derniers ont été publiés aux Éditions Luce Wilquin. Valérie Cohen aime raconter la vie qui traverse les êtres, avec une légèreté teintée de profondeur et la croyance chevillée au cœur qu’une phrase dans un livre peut questionner, faire sourire et ouvrir des portes intérieures.

Depuis, mon coeur a un battement de retard

 

Il est si agréable de rêver sa vie. Vivre ses rêves le serait-il tout autant ?

Emma travaille dans une entreprise de prêt-à-porter. Au bureau elle est efficace. Respectée. Son mari a fondé son entreprise. C’est un véritable succès qui le fait voyager partout à travers le monde. Ils ont un fils. Un logement décoré avec goût. Des amies. Un confident.

Emma se ménage des soirées entre copines. Prend soin de son (petit) corps.

Les absences répétées de son mari entretiennent  le désir entre eux. Ils ont trouvé un équilibre au fil du temps.

Pourtant, l’esprit d’Emma vagabonde souvent. En faisant tourner son apéritif. En buvant son café au bureau. Dans la rue. Au volant de sa voiture.

Il revient sans cesse à ce fameux jour, ce douze mars. Et si… et si… ?

Actualités

Pour voir la couverture prendre vie, cliquer ici.

 

Monsieur a la migraine sortira en mai 2019 aux éditions J’ai Lu un mois après la nouveauté grand format Depuis, mon coeur a un battement de retard !

En partenariat avec l'agence Zeitgeist

Photo : coll. part.