Paul Colize

BEL

Paul_Colize_Agence_Hyphen_VMK

Paul Colize est né en 1953 à Bruxelles, d’un père belge et d’une mère polonaise. À ses 18 ans, sous les encouragements pressants de ses professeurs, il abandonne ses brillantes études pour entrer dans la vie professionnelle, au magasin de pièces détachées chez Peugeot, où il apprend à déballer des cartons et balayer les allées.
En 1974, il effectue son service militaire en tant que sous-officier-chef de char au 1er Régiment de Lanciers, à Düren. Il s’initie au tir au canon de 105 mm, discipline exigeante qui lui sera utile tout au long de sa vie.
De retour dans la vie civile, il devient Automotive Key Account Manager (vendeur de bagnoles) chez Ford.
En 1986, il rejoint un groupe international en tant que consultant-formateur. En 1998, il quitte le groupe et crée sa propre entreprise.
En 2000, il écrit son premier texte, Les sanglots longs, récit qui retrace les événements qui ont émaillé la fondation de sa société. Le roman connaitre un vif succès auprès de ses associés. Le virus le prend. 
Grand lecteur de polars, il décide de se lancer dans l’écriture d’un roman noir, Le Seizième Passager. 
Il élargit son lectorat à ses amis proches et publie plusieurs titres chez Krakoen, une coopérative d’auteurs-éditeurs.
 En 2009, il est invité à Sang d’Encre, à Vienne. 
À ses côtés, un jeune auteur inconnu, Michel Bussi. En 2011, il se plonge dans la rédaction de Back-up. Pressé par quelques amis auteurs, il décide de l’envoyer à cinq éditeurs. Back-up sera publié à la Manufacture de livres et connaîtra un parcours sympathique, entre autres grâce à Michel Bussi (plus du tout inconnu) qui en fait une promotion d’envergure. Back-up sera finaliste du prix Rossel en 2012.
 Suit Un long moment de silence, roman en partie autobiographique. Le roman sera finaliste du Prix Rossel et du Grand Prix de la littérature policière. Il recevra trois prix, le Prix Landerneau, le Prix Polars Pourpre et le Prix Boulevard de l’Imaginaire. 
Viendra L’avocat, le nain et la princesse masquée, comédie policière qui propose une récréation (à commencer pour l’auteur) . 
Début 2014, il se lance dans la rédaction de Concerto pour 4 mains avec l’aide d’un ancien braqueur, François Troukens, qu’il rencontrera chaque semaine en prison. Publié aux éditions Fleuve, le roman recevra cinq récompenses, dont le Prix Arsène Lupin, le Prix Plume de Cristal et le Prix Sang d’Encre des lecteurs. Zanzara sortira en mars 2017.
Il termine la rédaction de son treizième roman Un jour comme les autres en août 2018 : il sera sur table en librairie dès le mois de mars 2019 chez Hervé Chopin éditions. 
Marié, trois enfants, deux petits-enfants. La marche est sa principale source d’inspiration. En dehors de l’écriture, il joue du piano (mal) en chantant (faux), apprend l’harmonica chromatique (celui de Toots Thielemans), pratique le badminton, le padel et fait de la photo.

UN JOUR COMME LES AUTRES

Paul Colize revient en grand format, au féminin et au pluriel pour un roman noir qui flirte avec la littérature générale.

Emily vit seule, à Ranco, en Italie. Elle passe ses journées à trouver le mot juste – elle est traductrice littéraire de métier – à discuter avec son amie Martha, à travailler sa colonne d’air sur des partitions choisies d’opéra  – elle est une soprano appréciée –, à faire parler les chiffres, qu’elle affectionne. Surtout, elle passe ses journées à attendre.

614 jours qu’elle compte les heures. Presque deux années à se repasser en boucle la dernière journée d’Eric. En apparence un jour comme les autres. A essayer de comprendre. A ne pas pouvoir faire son deuil.

Alain est reporter d’investigation au Soir, en Belgique. Il passe ses journées à enquêter, creuser, recouper les informations. A questionner ce qui semble « normal ». Eric, il l’a connu. Suffisamment pour s’intéresser à sa disparition. Et encore plus quand il réapparaît…

APERTO :

« Dans 423 jours au plus tard, il réapparaîtra, quelque part au bout du monde, amaigri, flottant dans ses habits. Il chassera les doutes, apportera les réponses, me libérera de ma culpabilité.

Tout rentrera dans l’ordre. Nous reprendrons notre vie.

Comme avant. »

Actualités

Soirée parisienne en compagnie d’Alain Lallemand et Paul Colize le 26 mars ! Venez nombreux !

 

 

En partenariat avec l'agence Zeitgeist

Photo : RTBF