Agnès LEDIG

FR

Agnès Ledig est née en 1972 à Strasbourg de parents instituteurs. Tombée dans les livres quand elle était petite, elle engage cependant des études scientifiques : un diplôme universitaire d’agronomie à Perpignan puis une spécialisation en production laitière en Normandie où elle travaille quelques années, lui laissant le temps d’y rencontrer son futur conjoint.
De retour en Alsace avec deux enfants dans les bagages, elle décide d’intégrer l’école de sages-femmes de Strasbourg, pour « prendre soin » des autres – son verbe de vie. En 2005, alors qu’elle termine ses études, son deuxième fils tombe gravement malade. Durant ces mois d’hospitalisation en chambre stérile, elle écrit tous les dimanches un bulletin pour donner des nouvelles à sa famille et à ses amis.
Une année plus tard, après le décès de son fils, le professeur du service l’encourage à poursuivre l’écriture par un « Vous savez écrire, vous allez faire du bien aux gens ».
Elle publie alors un premier roman, Marie d’en haut, chez Les nouveaux auteurs, en décrochant le coup de cœur des lectrices du prix Femme Actuelle. C’est alors que la maison d’édition Albin Michel la contacte pour publier son deuxième roman, Juste avant le bonheur, qui, sans être autobiographique, aborde le thème du deuil d’un enfant et est élu « Prix maison de la presse 2013 ».
Ce titre connaît un succès fulgurant (plus de 500 000 exemplaires vendus à ce jour).
En 2014 sort Pars avec lui, toujours chez Albin Michel, abordant le thème des violences conjugales, directement puisé de son expérience professionnelle de sage-femme libérale, activité qu’elle cesse d’exercer en 2015 pour se consacrer pleinement à l’écriture.
En 2016 est publié On regrettera plus tard, qui fait la part belle à la région alsacienne, suivi en 2017 par De tes nouvelles, qui poursuit l’histoire de ces personnages.

Dans le murmure des feuilles qui dansent est son dernier roman, publié en mars 2018, spécialement dédié à son fils, puisqu’il aborde entre autres thèmes celui de la leucémie.

Chaque histoire constitue une rencontre entre des êtres sensibles que la vie n’a pas épargnés mais qui se font la courte échelle pour remonter ensemble vers la lumière de l’espoir. Ainsi, après avoir été très présent dans son métier médical, son verbe de vie, « prendre soin », s’inscrit désormais dans une dimension littéraire.
Elle s’intéresse particulièrement au thème des enfants à haut potentiel, sujet qu’elle connaît pour avoir été elle-même précoce et hypersensible et avoir eu trois enfants dans cette situation.

Et parce que la poésie tient une grande place dans sa sensibilité, elle écrit depuis quelques mois des textes de chansons, pour raconter des histoires autrement, et toucher les cœurs en musique.

Agnès Ledig aime rire et écrire en rimes, se promener dans la nature, à laquelle elle fait une place de choix dans ses livres, mais aussi créer de ses mains – poterie, couture, piano, jardinage. Sa curiosité et son envie d’apprendre sont insatiables et elle rêve, entre autre, d’apprendre un jour la langue des signes.
Mais toujours, elle garde en tête de faire sa part pour améliorer la douceur de vivre autour d’elle, en faisant de son mieux dans le respect et la bienveillance.

Agnès est également devenue, en novembre 2018, ambassadonneuse auprès de l’établissement français du sang afin de promouvoir le don de sang au près du grand public. Son expérience de sage-femme et de maman d’un enfant ayant eu recours à de nombreuses transfusions l’a rendue particulièrement attentive aux besoins dans ce domaine, et relayer l’appel à la générosité de chacun contribue au quotidien à donner du sens à son métier d’auteure.

Sic itur ad astra.

« C’est ainsi que l’on s’élève vers les étoiles. »

Agnès Ledig est traduite en 19 langues

Agnès au pays des mots

Agnès est en pleine écriture. Elle a publié côté album, Le cimetière des mots doux, chez Albin Michel Jeunesse, illustré par Frédéric Pillot. Elle vient de s’engager auprès de l’EFS comme « ambassadonneuse »  et apportera son soutien et son expertise aux jeunes de 15 à 20 ans en étant la Marraine 2019 du concours d’écriture qui leur est réservé dans le cadre du 4e Prix de littérature jeunesse UNICEF (parrainé par Maxime Chattam).

Et Agnès change de maison d’édition cette année :

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/agnes-ledig-quitte-albin-michel-pour-rejoindre-les-editions-flammarion/94585

Sequitur

Actualités

                         

 

Photo : Geraldine Aresteanu