Jules Severac

FR

Né à Colmar, Jules Séverac grandit dans la région toulousaine où, très tôt, il s’intéresse à la photographie.

C’est à l’âge de douze ans qu’il choisit d’en faire son mode d’expression et son métier.

Il en découvre peu à peu la technique ainsi que l’Histoire ; il montre alors un intérêt particulier pour la street photography.

Parce qu’il sait que son art est aussi une science, il s’oriente vers une filière scientifique avant d’intégrer les Beaux Arts de Toulouse après son baccalauréat.

C’est au cours de ce premier cycle d’études qu’il met en place ses premières expositions. Il fait ses armes en éclairage en tant que moniteur du studio de l’école.

En 2016, il rejoint les rangs de l’Ecole Nationale Supérieure Louis-Lumière (Paris) au sein de laquelle il est responsable des expositions de l’association étudiante 48+.

Pendant son Master, il mène de front recherches plastiques et activités de création personnelle : il devient photographe de studio, formateur, assistant lumière…

Aujourd’hui, sa pratique se rapproche d’artistes comme Benoît Lusière, Jan Dibbets ou Alexandra Pouzet.

Ses principales interrogations plastiques gravitent autours de la fragilité de l’image, de son abstraction, que ce soit dans sa dimension spatiale ou dans sa restitution. La déambulation fait partie de son processus de création ; en naissent des carnets, des éditions, qui lui permettent de re-matérialiser l’image à l’époque du numérique. Ce qui importe, c’est d’instaurer un décalage, un flottement, pour donner la possibilité au spectateur de porter un regard sur l’œuvre. Ainsi le spectateur n’est plus une entité unique mais une suite d’individualités qui percevront le travail du photographe de manières différentes, avec leur propre sensibilité.
Plus récemment, Jules Séverac s’est concentré sur les images d’archives et ce qu’elles transmettent. En se penchant sur les sentiments qu’elles procurent, il les détourne et questionne le rapport que nous entretenons avec elles.

Texto-graphies

Benoît Séverac, auteur toulousain publié par les éditions La Manufacture de Livres, Pocket et Syros, et Jules Séverac, étudiant en photographie à l’ENS Louis Lumière de Paris, ont collaboré entre 2015 et 2018 à la publication hebdomadaire de textographies.

Pendant près de trois ans, Jules a proposé à Benoît un panel de photographies prises à la volée, Benoît en choisissait une qui lui inspirait un départ d’histoire, un fragment de récit… Le texte était ensuite intégré à la photographie. Ainsi naissait une textographie.

A partir de 2018, Jules et Benoît Séverac ont décidé de donner à leur travail une dimension collaborative plus grande encore.

En se déplaçant ensemble sur des lieux précis, Jules et Benoît Séverac ont permis à la prise de vue et à l’écriture de se faire en même temps, les deux actes de création s’influençant mutuellement.

Le travail de restitution n’est plus sous la forme d’une textographie périodique mais de séries.

Ainsi, Jules et Benoît Séverac ont pu exposer leurs travaux au retour de séjours en Utah (USA) en 2017, dans le Dorset (Royaume-Uni) en 2018 et sur les communes d’Evrecy et de Fontaine-Etoupefour (Calvados, France) en 2019.

Actualités

            

Photo: Arthur Crestani.